Vin Nature

Qu’est-ce qu’un Vin Naturel ?

Ce que l’on appelle « les vins naturels« , ce sont des vins élaborés sans produits chimiques, additifs et vinifié sans procédé trop technologique. Cela exclut les produits chimiques de synthèses utilisés lors de la culture de la vigne, tels que les pesticides, ainsi que les 80 intrants œnologiques autorisés lors de la vinification d’un vin dit conventionnel, tels que les sulfites. Mais aussi toutes les manipulations technologiques du vin, qui, selon nous, effacent la spécificité d’un vin et son lieu d’origine, le terroir. Notre définition du vin naturel est très similaire aux lois allemandes sur la pureté de la fabrication de la bière, qui disent que la bière ne peut être faite qu’à partir d’eau, d’orge et de houblon. Le vin nature, pour nous, est un jus de raisin fermenté et de rien d’autre !

Quelle est la différence entre un vin naturel, biologique et biodynamique ?

L’agriculture biologique et biodynamique, qui se déroulent toutes deux dans le vignoble, sont la base pour produire un vin nature. Cependant, les vignerons certifié bio, peuvent, lors de la vinification, ajouter des sulfites et d’autres intrants œnologiques. Pour les vins biodynamiques, c’est la même chose, sauf que les doses de sulfites et les intrants sont plus limités.

Le vin naturel contient-il des sulfites ?

Tous les vins contiennent naturellement des sulfites. Certains vignerons ajoutent toutefois des sulfites à leurs vins pour les protéger du contact de l’air et des mauvaises bactéries.

Les sulfites ajoutés sont un sujet de discorde dans le monde du vin naturel. Certains vignerons en ajoutent d’infimes quantités (jusqu’à 30 mg/l) pour aider à maintenir la stabilité de leur vin après la mise en bouteille. D’autres, en revanche, s’y opposent catégoriquement.

Pour avoir une échelle de comparaison, un vin dit conventionnel peut en contenir jusqu’à 200 mg/l, un vin bio 150 mg/l, et un vin biodynamique 90 mg/l.

Le vin nature est-il toujours trouble ?

Le vin naturel est parfois trouble, car il n’est ni collé ni filtré, deux étapes qui permettent au vin conventionnel de rester « beau et pétillant ». Cependant, le vin naturel peut être clair si le vigneron prend le temps de le laisser se décanter, afin que les sédiments tombent au fond. Le fait que le vin ne soit ni collé ni filtré explique aussi pourquoi le vin naturel est parfois trouble.

Le vin nature est-il toujours pétillant ?

Le dioxyde de carbone est réaction chimique naturelle dû à la fermentation. Les vignerons traditionnels dégazent leurs vins pour éliminer tout gaz carbonique qui provoque cet effet pétillant. Les vignerons nature, en revanche, mettent le vin en bouteille tel quel. Lorsque le vin est servi, le côté pétillant disparaît tout seul, au bout de quelques minutes.

Le vin nature est-il meilleur pour la santé ?

On entend beaucoup dire que le vin nature est meilleur pour la santé, mais la distinction est difficile à faire. L’alcool reste de l’alcool. C’est une toxine et en boire trop peut entraîner des gueules de bois, ainsi que des problèmes de santé à plus long terme.
Cependant, les vins naturels, biologiques ou biodynamiques paraissent meilleurs pour la santé, dans le sens où ils ne contiennent pas de pesticides.

Le vin naturel réduit-il la gueule de bois ?

L’alcool déshydrate, nuit au sommeil et perturbe le système digestif, ce qui peut provoquer une gueule de bois. Le vin nature agit-il moins dans ces domaines ? Peut-être, mais il est trop tôt pour en être sûr. Bien qu’il existe des recherches préliminaires sur le lien entre les sulfites et la gueule de bois, et que d’autres sont probablement à venir, la plupart des réflexions à ce sujet sont anecdotiques.

Si les allergènes sont un problème, le vin naturel peut être une meilleure option. Il est courant d’accuser les sulfites de provoquer une réaction au vin, car il est possible d’avoir une allergie aux sulfites, mais si vous pouvez manger des fruits secs, vous n’êtes pas allergique aux sulfites. Cependant, vous pourriez être sensible à l’un des nombreux autres additifs utilisés dans le vin conventionnel.

Quelles régions produisent du vin nature ?

Il existe des producteurs de vin naturel dans presque toutes les régions viticoles du monde. Le Beaujolais et la Vallée de la Loire, en France, sont, sans doute, les régions les plus connues. Les viticulteurs y produisent des vins avec un minimum d’intervention depuis les années 1970. Depuis, toutes les régions produisent du vin naturel, avec des grands noms reconnus dans le monde entier !

Comment dois-je conserver les vins naturels ?

Vous pouvez conserver les vins naturels de la même manière que les vins classiques, c’est-à-dire à l’abri du soleil et des températures extrêmes. Nous avons gardé nos vins sans sulfites dans la cave de notre maison pendant plusieurs années et les vins sont en parfait état.

Les vins naturels sont peut-être plus sensibles que leurs homologues conventionnels, car ils sont réactifs à leur environnement. Ils sont vivants !

Une fois ouverts, les vins naturels se conservent beaucoup plus longtemps que les vins traditionnels. Il suffit de remettre le bouchon en place et la plupart se conserveront au réfrigérateur pendant des jours, voire des semaines.

L’aptitude au vieillissement d’un vin naturel dépend de la façon dont il est élaboré et du fait qu’il soit destiné ou non à une consommation immédiate, car certains « vins de soif » sont mis en bouteille tôt et sont destinés à être consommés dans l’année.